• TOP 10 Nouvelles Séries 2017 [10 - 6]

    Entre le 23 Février 2016 et le 19 Décembre 2017 je n'ai pas pu aller voir un seul film au cinéma, question de moyens, mais là n'est pas le sujet (prétérition).

    En revanche j'ai consommé pas mal de séries, bien posé à la maison. Enfin nettement moins bien posé et c'est un appartement, mais ne nous arrêtons pas sur les détails. Ceci étant, il apparait que depuis un certain temps les créateurs/créatrices de séries ne disent plus qu'ils/elles ont fait une série, mais un film de 10h. Certes je n'ai aucun document de référence pour appuyer mon propos, cependant c'est ce qu'il me semble entendre partout. Enfin à certains endroits et de temps en temps.

    Bref, tout ceci pour dire qu'aujourd'hui on va parler de séries, et comme c'est l'heure des bilans on va faire le TOP 10 de mes séries préférées de 2017.

     

    CRITERES

    Nous allons prendre uniquement les séries qui ont débutés en 2017, ainsi The OA (B. Marling & Z. Batmanglij - Netflix) qui date de Décembre 2016 et que j'ai adoré (une fois le générique de l'épisode 1 passé) ne rentre pas dans la liste.

    Nous ne prenons non plus pas en compte les nouvelles saisons, sauf s'il s'agit d'un anthologie, mais je n'ai pas poursuivi American Horror Story après la saison 1, et à l'heure où j'écris ces lignes, la Saison 4 de Black Mirror n'est pas encore sortie. 

    Enfin nous, enfin surtout moi donc disons je. Je ne prends en compte que ce que j'ai pu voir. Il y a certaines séries de cette année qui m'intéresse que je n'ai pas encore vu. Peut-être en parlerai-je plus tard. 

    On va donc évacuer tout ce que je n'ai pas vu cette année alors que ça m'attire:

    Mindhunter (D. Fincher & C. Theron - Netflix), Alias Grace (commencé hier) (N. Halpern & S. Polley - CBC), Star Trek: Discovery, Room 104, Me, Myself & I, The Deuce, Ozark. Et j'en oublie sûrement.

     

    10 - Missions (OCS - 10x26' - France)

    Visuellement l'une des plus belles qu'il m'ait été donné de voir cette année. L'histoire pour sa part reste des plus classiques. Il n'empêche qu'elle est bien gérée et que la distribution est bonne. Je ne pourrai pas mettre le doigt sur ce qui m'a happé dans cette aventure, par contre j'y suis bien resté et m'y suis fondu. Cela ne peut être qu'une bonne chose..

    créée par A. Cohen, H. Debeurme, J. Lacombe
    avec Hélène Vivès, Clément Aubert, Mathias Mlekuz, Côme Levin, Girogia Sinicorni

     

    9 - Santa Clarita Diet (Netflix - 10x26' - USA)

    Je ne me souviens plus de la dernière fois que j'ai découvert une bonne comédie dès sa première saison. J'ai commencé Man Seeking Woman cette année alors que c'était déjà fini. Je me suis mis à Community alors que c'en était déjà à la saison 3. Peut-être You're the Worst (en suivant les conseils de Laurine Sassano), mais est-ce vraiment une comédie ?

    Santa Clarita Diet est donc apparu comme une révélation (en suivant les conseils d'Emma CakeCup). Elle arrive à renouveler le genre et le mix zombies-humour à presque toujours marché, en tout cas pour ce que j'en ai vu; Shaun of the Dead, Zombieland ou World War Z.

    créée par Victor Fresco
    avec Drew Barrymore, Timothy Olyphant, Liv Hewson, Skyler Gisondo

     

     

    8 - GLOW [Gorgeous Ladies Of Wrestling] (Netflix - 10x30' - USA)

    J'avoue sans le moindre problème que j'apprécie les œuvres avec des femmes qui se battent. Quand cela arrive à servir un propos intéressant c'est encore plus plaisant. C'est ce à quoi on droit ici. Et comme je vais le répéter assez souvent au cours de ce décompte, le cast est excellent, en particulier les interactions entre Betty Gilpin et Alison Brie. Je vous avez déjà dit que j'appréciais Alison Brie dans cet ancien article ?

    Et oui, les costumes et les décors ajoutent encore à cette ambiance attractive.

    créée par Liz Flahive & Carly Mensch d'après Gorgeous Ladies of Wrestling (1986) de David McLane
    avec Betty Gilpin, Alison Brie, Marc Maron, Kate Nash

     

     

    7 - Dear White People (Netflix - 10x30' - USA)

    Lors de l'épisode 2 de la saison 5 de Comedy  News Weekly, Anthony Mirelli critique The Big Bang Theory et fait référence à une vidéo expliquant ce qui ne va pas avec ces personnage. Un auditeur ayant mis le lien de la vidéo dans les commentaires je suis allé la voir. Comme c'était super intéressant je suis resté jusqu'au bout. Sur cette vidéo ou une autre de la chaine Pop Culture Detective était présenté des personnages geeks plus intéressants et mieux traités. Parmi eux Lionel Higgins de Dear White People.

    Toute cette intro pour montrer que les chemins pour découvrir une nouvelle série sont parfois tortueux et que Dear White People est pratiquement d'utilité publique. Ceci en n'oubliant pas son fil directeur et les enjeux posés.

    créée par Justin Simien d'après son film de 2014
    avec Logan Browning, Brandon P. Bell, DeRon Horton, Giancarlo Esposito

     

     

    6 - Transferts (Arte - 6x60' - France)

    L'anticipation est certainement l'un de mes genres préférés. Et il m'arrive bien souvent d'accorder plus d'importance aux développement des personnages qu'à l'histoire elle-même. Ici je me suis attaché aux deux à proportions égales. En soi l'histoire n'est pas si novatrice que ça mais son traitement est tellement bien maitrisé que cela importe peu. Un peu de mal avec le personnage de Gabriel au début mais ça s'arrange vite. Et Pili Groyne est une superbe révélation pour moi.

    créée par Claude Scasso & Patrick Benedek
    avec Arieh Worthalter, Brune Renault, Pili Groyne, Xavier Lafitte

     

    La suite demain à la même heure (13h00)

     

    « STADE OBSCUR - Episode 008 - Cheerleading: BRING IT ON (2000)TOP 10 Nouvelles Séries 2017 [5 - 4] »
    Delicious

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :